Au vue des récents événements le dopage doit toujours être considéré comme un des fléaux majeurs qui touchent le monde du sport. Malgré une volonté des pouvoirs publics de lutter contre, le dopage ne disparaît pas, pire il augmenterait. Si chaque pays échoue dans la lutte contre le dopage il faudrait peut-être envisager des moyens d’actions plus globaux à l’échelle continentale. Nous allons voir que le Conseil de l’Europe a créé une convention sur ce sujet signer par une cinquantaine de pays et que l’Union Européenne essaye via son Conseil des Sports de faire bouger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *